Retour sur SUN d’Hofesh Shechter

g_ThVille14HofeshShechter02b

Dans le cadre de notre billetterie adhérents, certains d’entre nous sont allés voir le spectacle «SUN» du chorégraphe Hofesh Shechter au Théâtre de la Ville le 11 janvier 2104.
Dont Aude qui vous livre ici ses impressions personnelles. N’hésitez pas à y répondre !

« Dans Sun, Hofesh Shechter souhaite « créer quelque chose de léger, voire de drôle, qui soit porteur d’une énergie positive ».

Or c’est dans une atmosphère enfumée que se présente la pièce. Les couleurs sont chaudes, dans les tons de l’ocre. Le soleil qui apparaît plusieurs fois, grand rond puissamment orangé, relève du couchant. Plutôt qu’à drôlerie ou légèreté, l’énergie qui se dégage de ce spectacle amène davantage à l’approfondissement des pensées.

Portée par une bande son extrêmement sonore, dont les basses raisonnent jusque dans le corps du spectateur, une tonalité dramatique se dégage lorsque apparaissent des thèmes comme la colonisation versus l’univers tribal, le rebelle des banlieues versus l’homme d’affaire.

Mais rassurez-vous, comme le mentionne la voie « off » en début du spectacle, tout est bien qui finit bien! Et pour preuve, Hofesh Schechter nous montre dès le départ un extrait de la scène finale ; comme si c’était par la fin que tout commençait.

De l’humour… si on s’y laisse prendre, par le biais d’un loup qui intervient au milieu de la bergerie, ou par ces figurines en carton derrières lesquelles se cachent les danseurs, ou encore une femme qui crie dans la salle à chaque fois qu’une menace apparaît. Un homme semble piloter de ses mains les lumières du plafond, il les fait tournoyer … jusqu’à ce qu’elles se conduisent seul … puis qu’il s’y reconnecte. Qui pilote qui ? De qui provient la source d’énergie ?

On ne comprend pas tout, mais le tout est cohérent et nous entraîne, porté par des danseurs très différents et très présents qui dégagent une belle puissance dans les mouvements de groupes. »

Aude B.