Cycle Danse et Littérature avec Laura Soudy

img_7995Cette année, Laura Soudy* revient pour partager sa double passion pour la danse contemporaine et la littérature.

Ce cycle de découverte, recherche et création qu’elle vous propose se déroulera en deux temps :

> D’abord 2 ateliers ouverts à tous mêlant théorie et pratique pour approcher les liens entre danse et littérature et les éprouver soi-même.

Dates :

  • Jeudi 29 juin de 19h à 22h, à la Salle Saint Bruno.
  • lundi 3 juillet, 19h-22h à la Salle Saint Bruno

Tarifs :

  • Atelier 1h30 : 15 euros (adhérents) / 25 euros (Non Adhérents)
  • Atelier 3h : 25 euros (adhérents) / 35 euros (Non Adhérents)

A noter :

Le paiement se fait sur place en fin d’atelier.
En savoir plus sur l’adhésion. Celle-ci devient obligatoire pour participer à la résidence de création.

Adresses :

  • Salle St-Bruno9 Rue Saint-Bruno, Paris 18ème – Metro Barbès (Ligne 2 ou 4) ou La Chapelle – cf plan

 

> Plus tard, une résidence sur 4 jours, suivie d’une restitution : Le but est d’aboutir à une création suivant des pistes ouvertes par Laura.

Dates de la résidence :

  • Du 6 au 9 juillet à la Maison de quartier de Pantin (metro Porte de pantin ou Hoche) :  Selon les horaires suivants, jeudi et vendredi de 19h à 22h, et samedi et dimanche, de 9h à 15h.
  • La résidence sera suivie d’une restitution le mercredi 12 juillet, entre 19h et 21h, sur les bords du Canal à Pantin devant la péniche Antipodes, dans le cadre d’une soirée culturelle organisée par les Maison de quartier de la ville.

Tarifs :

  • Une participation de 100 euros sera demandée pour les quatre jours dont 30 euros d’arrhes à régler au moment de votre inscription.
  • L’Adhésion à L’air ivre doit être obligatoirement à jour.

A qui cela s’adresse ? A tous ceux qui aiment danser, lire, écrire, partager et expérimenter des modes de création.

Attention places limitées, ne tardez pas.

Contacts et informations : Écrire à Laura

 

img_9499 img_0407 img_9549 img_9589img_0580  img_1369

Photos : Mélanie Pautrat

Quelques témoignages sur la résidence de l’an dernier :

Les pistes de composition chorégraphiques, volontairement différentes, vous ont-elles plu ? Laquelle avez-vous préféré ? Pourquoi ?

img_9131« J’ai aimé avoir deux projets de front pour switcher de l’un à l’autre et laisser reposer l’un quand on faisait avancer l’autre. Ça évite de se lasser ou de se crisper en se focalisant sur un axe.
J’ai autant aimé l’un que l’autre. J’ai aimé pouvoir à la fois travailler en one to one et en groupe de 5 pendant la même résidence. C’est intéressant de voir deux projets aussi distincts prendre forme en parallèle : on voit ce qui émerge, imprévisible, d’une combinatoire différente, des personnalités qui se rencontrent et des directives divergentes à explorer. Fascinant. C’est comme un laboratoire de création démultiplié qui nous est donné à la fois à vivre et à observer. »

« Tout d’abord, j’ai trouvé que nous avions été guidées de façon hyper efficace à travers ces deux modules très clairement pré-cadrés ! C’est ce qui a fait que l’on a pu avancer aussi vite ! Et c’était super d’avoir 2 pistes différentes de réflexion, j’ai bcp aimé les deux ! J’ai peut-être préféré la première (c’est une approche plus sensible je trouve que la 2ème que je vois plus comme un jeu « intellectuel ») mais la 2ème m’a bcp amusée aussi, ce que je n’aurais a priori pas cru! »

Comment avez-vous vécu les différents travaux en groupe ? 

« Je me suis sentie à l’aise avec des gens soucieux d’être en même temps dans l’expression et le respect de l’autre. C’était super en duo et en quintette. Je reste le plus à l’aise quand même dans le travail toute seule ou dans l’ensemble du groupe. Je pense en tous cas que ta présence bienveillante et le fait que tu ne te places pas au centre nous a laissé beaucoup d’espace pour nous exprimer. C’est très précieux et je t’en remercie vraiment. »

Si vous deviez retenir un moment fort de la résidence, quel serait-il ? Pourquoi ? img_0412

« Le moment du tout premier filage de la totalité du spectacle : tout s’imbrique et s’emboite et on se sent la partie d’un tout qui prend corps, forme, vie. Hyper émouvant. »

« J’ai été très touchée, le premier jour, lorsque nous nous sommes toutes lues et montrées dans nos ébauches de solo. C’était un moment très beau, intime, fragile… Chacune était étonnante, unique, touchante. J’aime beaucoup ces moments où on peut se rencontrer sans jugement, saisir un éclat de l’autre… Je crois que le cadre est important pour permettre ça, et le tien a très bien fonctionné. »

« J’ai aimé que nous passions beaucoup de temps dans la création. Tu as évité l’écueil de parler de création plutôt que créer. »

 

img_9089*Laura Soudy est Docteur en littérature française, diplômée de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour. Ses recherches, interventions et publications portent sur les liens entre littérature et danse contemporaine, elle explore notamment les processus de création chorégraphique à partir de l’écrit et de sources littéraires. Professeur de lettres dans le secondaire, elle a mené divers projets avec le Centre National de la Danse et différents artistes dans le but que ses élèves développent une culture chorégraphique et pratiquent la danse.

Contact